Mont Analogue

[création en cours, 2020]

D'après Le Mont Analogue de René Daumal

Mise en scène

Adèle Gascuel

 

Jeu

Arthur Amard

Rémi Fortin

Yannick Gonzalez

Marie Maucorps

Nouch Papazian

Mathilde Papin

Lumière

Théo Tisseuil

Scénographie

Jean Doroszczuk

Administration

Joanna Lenoir

Spectacle subventionné par le Département de l'Eure.

Saison 18_19

Résidences de création

 

- Mars_19 (deux semaines) : #laboVictorHugo, Rouen

- Août_19 (deux semaines) : La Factorie, maison de la Poésie, Val de Reuil

- Octobre_novembre _19 (trois semaines) :

Maison des Métallos / Comédie de Caen / Nouveau théâtre de Montreuil

Saison 18_19

Maquettes

- 26 octobre : maison des Métallos (45min)

7 novembre : Nouveau Théâtre de Montreuil (45min)

20 novembre : Journée Maquette, organisée par le CDN de Normandie - Rouen, l’Étincelle - Théâtre de la Ville de Rouen et l’ODIA Normandie 

Saison 19_20

Résidence de création et maquettes

- Septembre_19 (une semaine) : L’Étable, Beaumontel

9 et 10 octobre : Les Plateaux Sauvages, Paris (30min), dans le cadre du festival FRAGMENT(S).

25 octobre : théâtre de l'éclat, Pont-Audemer (30min), dans le cadre du festival FRAGMENT(S).

Six comédiens ont fait une incroyable découverte. Ils ont découvert une montagne. Immense, au milieu du Pacifique, exactement à l’emplacement du 7e continent de plastique. Une montagne invisible à l’oeil humain et aux satellites, a priori inatteignable. Cette montagne, qu’ils appellent le Mont Analogue, a récupéré les forces de l’imaginaire érodées dans notre monde. Car les sommets d’aujourd’hui ne sont plus une voie d’accès à l’invisible : cartographiés, grimpés, les plus grands sommets d’autrefois sont pour beaucoup des montagnes à vache. Sans parler de leur érosion concrète avec le réchauffement climatique, ni de l’érosion générale des puissances de l’imaginaire à l’heure du règne de l’image-zapping. Il s’agit donc de partir en expédition, et d’en finir avec cette agitation de cage à singes qu’on appelle la vie, avec des airs dramatiques. 

Ils entament donc le voyage vers le Pacifique et se mettent en quête du Mont Analogue. Au cours de leur épopée, ils ne cessent de se confronter à la réalité possible de cette montagne, et la manière dont elle déplace notre perception du monde.

Et vous, croyez-vous, quelque part au fond de vous, que le Mont Analogue existe ? Et cette idée fait-elle l’effet d’une vivifiante bouffée d’air, ou d’un désagréable courant d’air ?

dossier complet

RENÉE. En fait, on a tellement été habitués à une certaine réalité officielle

qu’on a du mal à s’en défaire, mais je crois que cette réalité officielle a laissé dans l’ombre,

dans les recoins, une part non-négligeable de ce qu’il est possible de vivre…

KARL. Je vais prendre la Face Nord : avec le Mont Analogue ; du toc, des tics et des trucs, voilà

tout ce que devient notre vie, entre le diaphragme et la voûte crânienne. Donc on s'apprête à

partir.

Extrait du spectacle

Le Grand Jeu est irrémédiable ; il ne se joue qu’une fois. Nous voulons le jouer à tous les instants de notre vie. C'est encore à qui perd gagne. Car il s'agit de se perdre. Nous voulons gagner. 

Le Grand Jeu n°1, René Daumal et Roger Gilbert Lecomte

© 2019 par les Compagnons Butineurs.