Jean Doroszczuk

Scénographe sur Le Mont

Vidéaste, scénographe, constructeur, il a été élève à Sciences-Po Paris, au MGIMO de Moscou, puis aux Arts-Décoratifs de Strasbourg et aux Beaux-Arts de Lyon. Il fonde le collectif Krasna avec Malgorzata Rabczuk et Manon Worms suite à une résidence artistique à Valparaiso en 2015, où il co-réalise El Hormiguero et Laberinto, deux courts-métrages sélectionnés dans plusieurs festivals par la suite. Il est scénographe sur Si bleue, si bleue la mer de Nis-Momme Stockmann en 2015, et Pedro en 2018, mis en scène par Manon Worms et collabore au spectacle de Louise Bentkowski «Exitness». En 2016, il réalise avec Malgorzata Rabczuk 548 jours, court-métrage fictionnel sur l’armée française. Ses projets vidéos sont expérimentaux : Wottila’s Black Pudding, court-métrage en animation 3D à partir d’une pièce de Werner Schwab, Visite guidée, installation vidéo en 2D/3D créée pour la Nuit des Musées 2017 du Musée des Beaux-Arts de Lyon, Ni ici ni ailleurs, court métrage pour trois écrans (2018). Il travaille aussi au cinéma en tant que chef-décorateur Workers, de Silvio Milone en 2015, L'énigme Gutenberg en 2016 (Seppia / Arte) Spleen de Florian Beaume (Les films du tambour de soie) et Mens (ECCE Films), premier long métrage d’Isabelle Prim en 2017.

Retour à l'équipe

© 2019 par les Compagnons Butineurs.